Clouds of spirit

cropped-mg_1548_dxo1.jpg
Devant, et au détour de chaque nuage
Que le soleil éclaire
Un frisson sur ta peau je pressens.
Léger frémissement de l’air en suspens,
Tu as cillé un instant.

L’éternité était derrière des paupières.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s