La douleur, mon âme, je la connais

La douleur, mon âme, je la connais!

Imperceptiblement glissée dans ma mémoire.

Dans la fêlure nostalgique qui toujours est glissée

au rendez-vous de moi-même.

chat sur le toit

Mon âme: une amie rend visite à un être cher

Et il ne serait pas courtois de lui manquer plus longtemps.

A mon cœur, ce léger pincement

Si délicieux et si douloureux…

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s